LOUIS XV

https://www.facebook.com/groups/295282344327195/


Historien et écrivain réputé, Jean-Christian PETITFILS livre deux biographies, fruits d'un vaste travail de recherche et de réflexion, soutenues par une écriture limpide et brillante.  Le règne immense et contrasté de Louis XV (précédé de la Régence de Philippe d’Orléans), est ainsi réévalué par l'un des meilleurs biographes des rois de France des XVIIe et XVIIIe siècles. Sa biographie sur Louis XV parachève une entreprise entamée voilà vingt ans et l'installe comme l'un des meilleurs connaisseurs de la France de l'Ancien Régime. 

Sauvegarder la grandeur de la France tout en faisant le bonheur des Français : le défi qu’eut à relever en 1715 Philippe d’Orléans, neveu de Louis XIV, était redoutable. Si on le voit encore volontiers sous les traits d’un libertin ordonnateur des plaisirs d’une société raffinée mais corrompue, alors que se multipliaient les signes avant-coureurs de la Révolution, ce cliché reste bien léger. Le Régent, personnalité complexe et insaisissable, fut un prince à l’intelligence lumineuse, et aussi un travailleur acharné, un soldat brillant en même temps qu’un politique d’une habileté extrême. Cet Orléans, assurément digne de figurer dans la galerie des grands Capétiens, sut à merveille innover et restaurer, panser les plaies et faire fructifier les réussites du règne de Louis XIV. Jamais auparavant historien ne l’avait démontré avec autant de science et de virtuosité.


A cinq ans, en 1715, Louis XV succède à son arrière-grand-père Louis XIV dans une France affaiblie. Après la Régence et le ministère du vieux cardinal de Fleury, ce n'est qu'en 1743 qu'il commence à gouverner. Le " Bien-Aimé " devient assez vite le Mal-Aimé. Il le resta longtemps aux yeux des historiens qui lui ont reproché sa faiblesse devant ses ministres et favorites, ses frasques du Parc-aux-Cerfs, la perte du Canada et de l'Inde...
Aujourd'hui, on est revenu de ces jugements sans nuances et l'on commence à mieux comprendre ce souverain timide, secret, ayant sans doute du mal à assumer son métier de roi, mais profondément bon, sensible, cultivé, passionné par les sciences et ne manquant pas parfois d'autorité.
Cette biographie n'est pas seulement la réhabilitation d'un souverain mal connu, qui fit face, avec intelligence à l'opposition d'une société bloquée, animée par les parlements, les jansénistes et sa propre noblesse ; elle brosse également une fresque de ce royaume de France riche, puissant et paisible, qui connut un prodigieux développement économique et s'accrut sous son règne de deux belles provinces, la Lorraine et la Corse.
En ce siècle des Lumières, où l'esprit public évolue fortement, où les idées nouvelles foisonnent, Louis XV, dans Versailles rayonnant d'un éclat incomparable, demeure le monarque le plus prestigieux d'Europe jusqu'à sa mort en 1774. Après 59 ans de règne, la monarchie semble solide, en dépit des lourds nuages qui s'amoncèlent à l'horizon.

La chronologie TEMPS DES LUMIERES